Anthony DECHY ostéopathe D.O

130 avenue Joseph Kessel (bat B) 78960 Voisins le Bretonneux

06 83 80 64 94

  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

L'allaitement

Le lait maternel est l'aliment le plus équilibré que le nourrisson puisse espérer. Le sein de la maman, constitue une source nutritionnelle, mais aussi affective, dont le bébé a besoin. En dehors des éléments cités précédemment, le lait maternel apporte des oligo-éléments, des vitamines, des graisses en quantité suffisante (si l'alimentation de la maman est équilibrée) .

      Certaines mères peuvent se sentir démunies en ce qui concerne ce mode d'alimentation. Soit par un manque d'informations ou un manque d'accompagnement pour la mise au sein et le suivi d'allaitement.

Ce qui peut provoquer chez la mère une certaine culpabilité qui la pousse souvent à conte coeur de passer sur une alimentation au biberon.

      L'entourage, bien que voulant bien faire, ne parvient souvent qu'à compliquer les choses par des avis contradictoire.

Voici quelques conseils qui pourront aider les jeunes mères.

 

Je tiens à préciser que ce ne sont que des conseils pour améliorer le confort de la mère et de l'enfant devant tout questionnement de votre part n'hésitez pas à prendre rendez vous avec votre pédiatre.

- En fin de grossesse, masser l'aréole (partie de peau plus foncée présente au niveau de la poitrine, qui entoure le mamelon) pour l'assouplir, surtout s'il s'agit d'un premier enfant, car le risque de crevasse les premiers jours est important.

- La position du bébé au sein se fait sans rotation de tête, cela évite les tensions sur le mamelon et permettre d'éviter les crevasses. Le visage du bébé doit être strictement face au thorax de la mère. En plus ce positionnement favorise la déglutition de l'enfant.

- Les seins peuvent être très douloureux les premiers jours. La régularitée des tétées et donc de la production de lait va progressivement résoudre ce problème.

- La montée de lait peut prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines. Durant cette periode il est possible de compléter avec des biberons. Il est plus judicieux de commencer par le sein pour que le bébé apprenne la technique de tétée et ainsi stimuler la montée de lait.

- Ne jamais laver le sein avec des produits odorants car l'aréole libère des phéromones nécessaire au nourrisson pour trouver le sein. Un savon ou une crème risque fort de perturber le bébé.

- La nourriture ingérée par la maman peut modifier le gout du lait ou être source d'allergie pour l'enfant. Par exemple l'enfant peut se sensibiliser au protéines de lait de vache si la maman mange des produits laitiers.

- L'alimentation mixte influe sur la montée de lait qui est stimulée par la force de succion de l'enfant. Si le biberon est trop souvent proposé, les montées de lait trop peu stimulées vont s'arrêter. La tétée au biberon étant moins fatigante l'enfant par facilité peut décider de ne plus prendre le sein. 

A savoir : 

     Les premiers jours, le lait est riche en colostrum (liquide orangé et visqueux) 

Il a 3 vertus :

- protéger le nourrisson en renforçant son immunité

- hydrater

- faciliter l'évacuation des premières selles (méconium)

Après quelques jours, le colostrum disparaît et les selles peuvent être plus rares ou absentes durant quelques jours car le lait maternel présente peu de résidu. Ce phénomène est appelé fausse constipation au sein, tant qu'aucun symptômes n'est associés il ne faut pas intervenir.  

Bibliographie :

- Thirion Marie. L'allaitement, de la naissance au sevrrage. Paris : Albin Michel, 1999

- Tidière Patrice, L'ostéopathie pédiatrique. Grancher, 2016